Category Archives: Documentation

Informations sur le radon

Qu’est-ce que le radon?

Le radon est un gaz radioactif naturellement présent dans l’environnement. Il résulte de la désintégration de l’uranium dans le sol, la roche et l’eau. C’est un gaz incolore, inodore et sans goût qui émet un rayonnement ionisant. Le radon, à l’état gazeux, peut se déplacer librement à travers le sol, ce qui lui permet d’être libéré dans l’atmosphère ou de s’infiltrer dans les bâtiments. Quand le radon est libéré du substratum rocheux dans l’air extérieur, il est dilué à des concentrations trop faibles pour être préoccupantes. Cependant, si un bâtiment a été construit sur un substratum rocheux ou un sol contenant de l’uranium, le gaz radon peut s’introduire dans le bâtiment par des fissures dans les murs de fondation et les planchers, ou par des ouvertures autour des tuyaux et des câbles.

Lorsque le radon est confiné dans des endroits fermés ou mal ventilés, il peut s’accumuler à des concentrations élevées. Les concentrations de radon sont généralement les plus élevées dans les sous-sols et les vides sanitaires, puisque ce sont les endroits les plus rapprochés de la source et les moins bien ventilés. À l’air libre, la quantité de gaz radon est minime et ne pose aucun risque pour la santé.

Quels sont les effets du radon sur la santé?

Le seul risque connu associé à une exposition au radon est un risque accru de contracter le cancer du poumon. Le radon est la seconde cause de cancer du poumon après le tabagisme. Le radon se désintègre parce qu’il est radioactif. Sa désintégration produit des produits de désintégration parfois appelés produits de filiation du radon ou descendance du radon. Le gaz radon et sa descendance dans l’air pénètrent dans les poumons; là ils se désintègrent en émettant des particules alpha qui produisent de petits jets d’énergie absorbés par les tissus pulmonaires environnants et détruisent ou endommagent les cellules pulmonaires. Les cellules pulmonaires endommagées peuvent provoquer un cancer en se reproduisant.

Ce n’est pas tous ceux qui sont exposés au radon qui développeront un cancer du poumon. Entre le moment de l’exposition et le début de la maladie, il s’écoule généralement de nombreuses années. Contrairement au tabagisme, l’exposition occasionnelle au radon ne provoque aucun
symptôme comme la toux ou le mal de tête.

.Quelles sont les teneurs en radon acceptables à l’intérieur des bâtiments?

Au Canada, la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) fixe les limites d’exposition au rayonnement. Elle fournit deux types de limites d’exposition : une pour les personnes exposées en milieu de travail et une pour le grand public. La limite d’exposition annuelle en milieu de travail est une dose efficace de 4 mSv (millisievert). La limite d’exposition annuelle du grand public est une dose efficace de 1 mSv. Ces valeurs sont tirées du Règlement sur la radioprotection (DORS/2000-203).

D’après les Lignes directrices sur le radon du gouvernement du Canada, la concentration de radon admissible dans les habitations, y compris les maisons ou les bâtiments publics (écoles, hôpitaux, établissements de soins de longue durée et centres de détention) est de 200 becquerels par mètre cube (200 Bq/m3)

La valeur limite d’exposition (TLV®), ou limite d’exposition en milieu de travail, établie par l’American Conference of Governmental
Industrial Hygienists (ACGIH®) est de 4 unités alpha-mois (WLM/année) (2012).

Pour connaitre les résultats des tests effectués dans votre établissement, aller voir votre supérieur immédiat.